Léo Walter - Député des Alpes de Haute Provence (04)
Les député·es de la France Insoumise devant l'Assemblée Nationale - 21 juin 2022

La semaine où tout commence

Après dimanche soir, après cette victoire collective issue de tant d’années de lutte et la belle fête qui s’en est suivie, le rythme s’est soudain accéléré pour moi et les quelques un·e·s qui m’entourent dans l’équipe de campagne. La semaine est passée très vite, et on n’a pas trouvé le temps de vous raconter ça. Alors pour nous rattraper, voici un petit résumé de cette semaine où tout commence.

Lundi 20 juin : Au travail avec Stéphane, qui de directeur de campagne devient directeur de cabinet… On prépare la semaine, on organise l’équipe, on pose les priorités. Le tout interrompu par de nombreuses interviews : BFM/D!CI ; France 3 ; Le Dauphiné Libéré ; Libération. À 15h, rendez-vous avec Madame la Préfète, pour la remise du courrier du Président de l’Assemblée Nationale et un premier entretien. Le soir, TGV pour Paris : demain, c’est la rentrée des insoumis·es !

Mardi 21 juin : Rendez-vous à 10h sur la place du Palais Bourbon. Tout le monde est là, mais les photographes sont encore plus nombreux·ses… Embrassades, félicitations, photo de groupe et entrée en masse dans la cour d’honneur. Jean-Luc Mélenchon vient nous saluer un·e par un·e, et c’est autour de lui que l’on fait une autre photo de groupe sur les marches de l’Assemblée.

Quand on entre dans le grand hall, personne ne sait d'où c'est parti, mais "On est là !" a soudain éclaté, chanté à l'unisson et le poing levé. Le chant des Gilets Jaunes sous les voûtes de la Maison du Peuple. Tout un symbole.

Jean-Luc Mélenchon et Alexis Corbière nous font visiter la vieille maison, puis c’est le début du parcours d’accueil des députés : remise de la mallette de député, photo officielle, badge, bureau des transports, déontologue, ouverture des comptes, etc.

Partout un personnel attentionné, adorable sans être obséquieux, hyper compétent pour nous accueillir, nous guider, nous aider. Je remercie chacun·e du mieux que je peux, et je fais un certain nombre de choix (dont nous reparlerons) qui me font assez vite repérer : « Vous êtes à la France Insoumise ? »

Quand on entre dans le grand hall, personne ne sait d'où c'est parti, mais "On est là !" a soudain éclaté, chanté à l'unisson et le poing levé. Le chant des Gilets Jaunes sous les voûtes de la Maison du Peuple. Tout un symbole.

Jean-Luc Mélenchon et Alexis Corbière nous font visiter la vieille maison, puis c’est le début du parcours d’accueil des députés : remise de la mallette de député, photo officielle, badge, bureau des transports, déontologue, ouverture des comptes, etc.

Partout un personnel attentionné, adorable sans être obséquieux, hyper compétent pour nous accueillir, nous guider, nous aider. Je remercie chacun·e du mieux que je peux, et je fais un certain nombre de choix (dont nous reparlerons) qui me font assez vite repérer : « Vous êtes à la France Insoumise ? »

À 16h, première réunion de groupe. Après le point politique de JLM, on élit notre présidente, Mathilde Panot, qui prend le relais. Réunion passionnante, rassurante, constructive : le groupe LFI-NUPES est solide, cohérent et prêt au combat.

Après encore quelques démarches, je rentre dans le joyeux désordre de la Fête de la Musique. Un pensée pour Steve, mort à Nantes il y a 3 ans tout pile, il y a 3 ans déjà, juste parce qu’il voulait faire la fête et que Macron et sa clique ne voulaient pas. Plus jamais ça !

Mercredi 22 juin : La journée commence par une interview sur Twitch : David Dufresne me fait l’honneur de me convoquer « Au poste ». Un chouette moment de partage avec lui et ses abonné·e·s, sans façons et sans concessions.

Ensuite, c’est le retour à l’Assemblée pour la suite du parcours d’accueil (que je n’ai toujours pas fini à ce jour 😉 ) et une deuxième réunion de groupe à 14h.

On élit le bureau, on parle organisation et stratégie, on apprend que Raquel Garrido et Alexis Corbière font l’objet d’un article totalement mensonger dans Le Point. les boules puantes ne font que commencer : heureusement, pour une fois, le « débunkage » est quasi immédiat, et Le Point se voit obligé de retirer son article.

Jeudi 23 juin : Retour dans le 04 en début d’après-midi. Encore quelques interviews par téléphone, plein d’administratif à régler, la préparation de la réunion d’équipe du lendemain : la journée passe bien vite.

Vendredi 24 juin : Je passe la matinée et le début d’après-midi dans mon école, pour prendre des nouvelles, dire au revoir aux élèves et passer définitivement le relais aux collègues. Petite parenthèse bienvenue dans cette folle semaine, et grand moment d’émotion pour moi. Une fin d’année scolaire, c’est toujours un moment fort. Mais là, c’est un peu particulier.

Retour à Forcalquier pour un entretien avec HPI, puis réunion avec l’équipe de campagne. En mode équipe parlementaire : ordre du jour chargé, organisation et prospective au programme.

Samedi 25 juin : Journée Nationale des Sapeurs Pompiers, à Forcalquier. Je tiens à y être (au-delà de la nécessaire présence pour ce premier acte officiel), car la question du SDIS est centrale pour notre département, et que j’ai été interpelé par le président sur la question de la réintégration des pompier·e·s non vacciné·e·s : il s’agit quand même de 128 personnes de moins pour un service essentiel et déjà débordé !

La forme de ce genre d’événement n’est pas forcément adaptée à l’ex objecteur de conscience que je suis (ceci est une litote), mais je sais que c’est important alors j’endure le soleil de plomb et le protocole militaire pendant plus d’une heure. Plusieurs pompiers font un malaise et je ne suis pas loin de les imiter, même si je ne porte pas leur kilos d’équipement. Dans la rangée des officiel·le·s je suis le seul à ne pas porter d’uniforme ou de costume cravate. Un insoumis se cache sur cette photo : saurez-vous le reconnaître ? On se rattrape avec les copains en se faisant une petite réunion d’équipe au Pichotome.

Le soir, « Fête des nouveaux Niozellens », ma dernière sortie de président de sensaniozelles, l’association villageoise d’animation populaire que nous avons créée il y a 10 ans. Chouette moment de partage avec les nouveaux et les anciens, et on parle politique, bien sûr 😉

Dimanche 26 juin : Un peu de repos (vite fait), beaucoup de préparation pour la semaine suivante, pas mal de coups de fil et d’échanges sur Telegram : demain, je remonte à Paris !

À très vite (au plus tard à l’AG du 8 juillet), et dans l’intervalle : ne lâchez rien (ni moi non plus) !